INSPIRATION BLUES

Partager notre passion pour le blues et les musiques d'inspiration blues (rock, blues-rock, soul, jazz, southern rock)---------------------------------------- -- Every day is a good day for the BLUES
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Boogie uproar, Gems from the Peacock vaults

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lee Mc Coy



Messages : 2306
Date d'inscription : 29/08/2009
Localisation : Paradis

MessageSujet: Boogie uproar, Gems from the Peacock vaults   Ven 8 Aoû - 8:49

Avec ce double CD, un petit survol de la marque de Don Robey, personnage "imboufable" d'après plusieurs personnes l'ayant côtoyé, "Peacock" situé à Houston, Texas....

Enregistré au début dans les studios "ACA" , avec aux commandes des machines Bill Holford, un nombre impressionnant de bluesmens passèrent dans ces locaux...pour de nombreux labels, petits et grands, mais aussi du Jazz et Gospel.

Bonnes rééditions pour budget serré, pour une approche, puis se faire une petite idée du genre de Blues enregistré au Texas, de même qualité que toutes les régions des USA des années 40/ 50, sans avoir des œillères:

"Boogie uproar, Gems from the Peacok vaults", One Day Music DAY2CD241 de 2014.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mc Coy



Messages : 2306
Date d'inscription : 29/08/2009
Localisation : Paradis

MessageSujet: Re: Boogie uproar, Gems from the Peacock vaults   Sam 11 Oct - 12:35

"Best of" et "Greatest hits" veulent dire quoi, suivant le recul et le moment de la parution...?

C'est surtout l'occasion de glisser de temps en temps des raretés sur une compilation, comme par exemple "Homework" d' Otis Rush ou "Goin' crazy" du guitariste Peter "Guitar" Lewis, encore plus rare, "Rock Savoy Rock" d' Andrew Tibbs, chanteur ultra oublié des amateurs de cette musique...

Sinon ces deux disques reflètent parfaitement les tendances du moment de l'époque ou ces enregistrements ont été effectués:

"The best of Duke- Peacock, Blues", MCA MCAD- 16667 de 1992, note de John Morthland;

"Duke- Peacock's, Greatest hits", MCA MCAD 10666 de 1992, note de Galen Gart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mc Coy



Messages : 2306
Date d'inscription : 29/08/2009
Localisation : Paradis

MessageSujet: Re: Boogie uproar, Gems from the Peacock vaults   Lun 22 Déc - 10:55

Issu aussi des studios "ACA" d' Houston, les enregistrements produits sur le minuscule label "Macy's", qui en plus des titres de Blues, se pencha aussi un peu sur la country...

L'existence de cette marque ne dura que quelques années à la fin 40's; ayant publié des enregistrements de Lester Williams, mais aussi de Smokey Hogg, Clarence Garlow, Hubert Robinson...

Sur ces titres de Blues, les accompagnateurs sont comme dans d'autres régions, bien souvent des noms que l'on retrouvent continuellement au Texas, notamment sous les micros de Bill Holford:

"Queen of hits, The Macy's recordings stotry", Acrobat ACRCD 228 de 2003, note de Dave Penny.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mc Coy



Messages : 2306
Date d'inscription : 29/08/2009
Localisation : Paradis

MessageSujet: Re: Boogie uproar, Gems from the Peacock vaults   Sam 4 Avr - 8:54

Avant la création des studios d'enregistrements a Houston avec les matrices "ACA", il y eu un tout petit label à durée très limitée, "Eddie's" qui enregistra et produit que quelques 78 tours.

Mais voilà, cette initiative personnelle d'un disc jockey révéla Clarence Green, Hubert Robinson, Connie Mc Booker, Sonny Boy Franklin, L. C. Williams et...Little Willie Littlefield!

Bien sur ces noms de disent pas grand chose aux amateurs de Blues débutants, ou des "intégristes" des gratteurs, mais ce style de musique, créé par les noirs américains pour eux même, se foutaient de ces considérations.

Le repiquages sont à la hauteur de l'état de ces très rares 78 tours retrouvés, ce CD valant le cout d'être écouté sérieusement:

"Bounces, Boogies and Blues, The story of Eddie's records", Collectable COL- CD 5277 de 1993, note de Roy C. Ames.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mc Coy



Messages : 2306
Date d'inscription : 29/08/2009
Localisation : Paradis

MessageSujet: Re: Boogie uproar, Gems from the Peacock vaults   Ven 19 Juin - 17:59

Toujours issu du même studio "ACA" de Houston, avec Bill Holford aux commandes, ces enregistrements furent publiés par le créateur d'un nouveau petit, "Freedom" à la vie éphémère.

Soloman Kahal eu le temps de produire les enregistrements de Goree Carter, L. C. Williams, Little Willie Littlefield, Texas Alexander, Jesse Thomas, Leroy Johnson, Clarence Samuels, Lonnie Lyons et Big Joe Turner, et ce, de 1948 à 1952.

Cette réédition bien courte en durée pour un CD, issue d'un vinyle précédent, sans modification, laisse apercevoir la diversité importante d'artiste, accompagnée par les musiciens communs au Texas, montrant qu'ils avaient l'habitude de se côtoyer, que l'on retrouve un peu partout dans les autres régions:

"Let's Boogie, The Freedom records story (1948- 1942) featuring...", Collectables COL- CD-5267 de 1992, texte de marc Ryan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mc Coy



Messages : 2306
Date d'inscription : 29/08/2009
Localisation : Paradis

MessageSujet: Re: Boogie uproar, Gems from the Peacock vaults   Lun 12 Oct - 21:33

Retournons sur la marque "Peacock" avec des enregistrements moins courants à trouver sur les compilations axée sur le Texas.

A part deux titres de Clarence "Gatemouth" Brown et...deux de Memphis Slim, c'est aux sous- fifres comme Lavada Durst, R. B. Thibadeaux, Sylver Cooks, Edgar Blanchard, Elmore Nixon, Paul Monday, Joe "Papoose" Fritz, et la chanteuse Betty Jean Washington que nous avons à faire, que des noms inconnus pour la plus- part des amateurs!

Il va de soit que les accompagnateurs sont tous des familiers de cette régions, que l'on retrouve un peu partout sur les productions des studios de Houston, à part les accompagnateurs de Memphis Slim, provenant de Chicago.

Ces 78 tours sont repiqués convenablement, datant de 1949 à 1951:

"Texas Blues, Houston hotshots, Volume 1", Acrobat ACMCD 4003 de 2003, note de diverses sources avec renseignements discographiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mc Coy



Messages : 2306
Date d'inscription : 29/08/2009
Localisation : Paradis

MessageSujet: Re: Boogie uproar, Gems from the Peacock vaults   Sam 20 Fév - 18:54

Le deuxième volume de cette série, qui reprend l'idée du premier, c'est de présenter un panorama des représentants de cette région, peu connus ou pratiquement pas...

Le guitariste Goree Carter aux côtés du pianiste Lonnie Lyons firent la paire et les beaux jours de Bill Holford, le maitre des studios "ACA" d'Houston, mais aussi le chanteur L. C. Williams, qui fit aussi un petit tour dans ce local, accompagné par les musiciens du cru, sans Lightnin' Hopkins.

Les instrumentistes coutumiers de ce sessions eurent aussi droits à de petits enregistrements sous leurs noms, côtoyant des chanteurs comme Carl Campbell, Jesse Thomas, Clarence Samuels, Joe Fritz, Fatman Smith, Smokey Lynn, ainsi qu'un petit passage de Memphis Slim dans cette ville...

"Texas Blues volume 2, Rock awhile", Acrobat ACMCD 4004 de 2003, note anonyme avec citation des sources et quelques renseignements discographiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mc Coy



Messages : 2306
Date d'inscription : 29/08/2009
Localisation : Paradis

MessageSujet: Re: Boogie uproar, Gems from the Peacock vaults   Jeu 2 Fév - 21:11

Un troisième volume de la saga des bluesmen produit par la marque anglaise "Acrobat"...

Issus des catalogues "Freedom", "Independent", "S. I. W.", "Peacock", "Jade", "Coral", tous ces enregistrements furent enregistrés à Houston dans les studios "ACA".

Ce troisième volume reprend des artistes déjà représentés sur les volumes précédents en ajoutant de nouvelles interprétations, avec quelques raretés comme Marie Adams, Rocky Thompson étant un surnom de Goree Carter.

"Texas Blues, Gonna play the honky tonks volume 3", Acrobat ACMCD 4005 de 2003, note anonyme avec renseignements discographiques.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boogie uproar, Gems from the Peacock vaults   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boogie uproar, Gems from the Peacock vaults
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» King Clarentz : Raw blues boogie !!!
» Calendrier de l'Éphéméride de Rock City Boogie
» petite impro Boogie avec TB
» Mesa Boogie express 5:25
» nvx site Boogie Workers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INSPIRATION BLUES :: CD / DVD / CONCERTS / VIDEOS / LIVRES :: VOS CRITIQUES DE CD BLUES-
Sauter vers: